CARNET DE VOYAGE N°2 – Bangkok Jour 2

Et bonjour 😀 Nous reprenons aujourd’hui les carnets de voyage wiiii. A l’heure actuelle, nous avons quitté Chiang Mai et sommes revenus sur Bangkok pour quelques jours et notamment le Nouvel An chinois, et maintenant nous sommes à Koh Tao ! Pour lire le premier article de la série, c’est par ici 😉

Samedi 30 janvier 2016

Nous avons donc dormi la nuit du 29 à l’hôtel My Bed Sathorn mais nous avons dû en changer puisqu’il affichait complet pour la nuit du samedi. On a donc tranquillement checké Booking et réservé au Motley House dans le quartier de Siam, entre les stations Payathai et Victory Monument. Mais avant ça, quoi de mieux qu’une petite balade au petit marché alentour à Sathorn ? 🙂

sathorn 1

sathorn 2

sathorn 3

sathorn 4

Quand nous sommes arrivés au Motley House un peu plus tard, l’hôtel ne payait pas de mine mais après tout, ça n’est bien souvent pas un critère de médiocrité – notez que ça n’en fait pas non plus un critère de qualité ! Bref aha. Après avoir effectué le check in, process passeports et compagnie (en revanche on avait payé sur internet), nous avons les clés en mains (wouhou je vous raconte ça comme si on venait de faire un crédit de 3 siècles sur une baraque en bord de mer) ! Oui oui LES clés. Parce qu’on a genre TROIS clés. Une pour la chambre (pratique pratique 😉 ) et deux pours les casiers à chaussures. Au début on se dit « boooon on met nos petites chaussures on ferme les casiers, on met ces horribles claquettes slash nids à verrues aux pieds et on monte se caler deux minutes » (c’est pratique les claquettes taille unique, j’aurais presque pu rentrer mes deux pieds dans une seule… même avec les pieds gonflés !).

Donc on monte.

Enfin Doudou monte les escaliers. Moi je trainasse derrière en train d’essayer de soulever une tong de la taille d’une patte d’éléphant, avec les brindilles enflées par la pluie qui me servent de panards. J’te jure. J’ai capitulé, j’ai fini en chaussettes. Home sweet home.

En passant, on a jeté un rapide coup d’oeil aux salles de bain communes ( ……. ). De loin, genre de la galaxie à côté, ça paraissait clean. Alors ma foi, ok. Le plus important reste vraiment que ce soit propre, le reste en fait c’est un peu annexe. Rendez-vous dans la chambre : elle est sommaire mais le principal y est à savoir le lit. Il est dur (en même temps c’est quasi la norme ici) mais pas horrible (je précise), il y a une petite table, une chaise, deux serviettes, un mini frigo, une télé (avec des programmes OUFISSIMES, on a regardé une chaine en thai, c’était pire que plus belle la vie mais on s’est marrés comme des baleines à imaginer les dialogues).

Et surtout une ouverture sur le couloir en guise d’aération. Une espèce de trou dans le mur en fait avec une bouche d’aération mise dedans et pis voilà. Oh des gens qui vont faire caca tard dans la nuit. Ah… je dirais qu’il a avalé un laxatif. Et surtout, inutile d’éteindre la lumière de la chambre, de toute façon, après t’auras celle du couloir 😀 (je vous relate la superbe expérience de mon amoureux en désespoir qui ne dormait pas pendant que je me pieutais paisiblement pendant une bonne dizaine d’heures aha).

Puis surtout, comme on n’arrête pas de faire des allers retours – une clope dehors, des gateaux au seven, une clope dehors again, un petit tour dans le quartier… J’te raconte pas l’histoire que c’était de passer TON TEMPS à ouvrir et fermer les casiers à godasses. J’veux dire je m’en fiche d’enlever mes chaussures, je comprends que c’est plus safe de les laisser dans des casiers, mais tous les hôtels qui demandent sans chaussure te laissent au moins les prendre dans ta chambre ou alors tu les laisses à l’entrée, on va pas te voler tes lacets quoi

Niveau nettoyage des sanitaires, c’était pas l’éclate non plus. Le lendemain matin après que la femme de ménage soit passée (mais genre 2 min après), il y avait encore de jolies traces. La douche ne paraissait pas craspouille mais je sais pas, je la sentais pas trop quand même (un 6ème sens quoi aha). Du coup douches express. Et parce que même si c’est la deuxième et troisième fois pour Doudou qu’on vient à Bangkok, c’est pas pour ça qu’on allait glandouiller. Bon on a pas prévu de se mettre la pression non plus, on a fait tous les sites touristiques l’an dernier, exception faite du Grand Palais notamment. Direction donc, après une petite balade dans le quartier autour de l’hôtel (dont dix minutes à attendre qu’un feu passe au rouge ô désespoir), la gare Hua Lampong afin de prendre nos billets pour Chiang Mai !

Quand nous arrivons, nous demandons les tarifs (comme on comptait prendre le train de nuit, on s’était dit qu’on testerait la première classe, histoire d’être tranquilles). En première classe, il fallait compter presque 2800 baths à deux (pour 1400 baths par personne, comptez environ 30 euros chacun). En deuxième classe si je ne m’abuse on était à 7 ou 800 baths par personnes (une vingtaine d’euros) et la troisième on n’a pas demandé ! Quatorze heures ainsi, on s’est dit qu’on tenterait un autre jour 😀 On demande donc deux billets pour le lendemain : aucune dispo, tous les trains sont blindés. Pour le surlendemain toujours aucune. On savait que la fête des fleurs commençait le 5 mais quand même… Cet afflux de monde de partout comparé à l’année dernière, c’était assez surprenant. Là, on se dit que ça va être une bonne petite galère de monter sur Chiang Mai mais finalement on prendra le bus et ce sera pas plus mal (moins cher surtout).

Ensuite donc, nous partons au Chatuchak Market !

Bon je vous avoue, j’ai tellement entendu d’éloges sur ce marché du week end que je m’attendais à quelque chose de dingue. Alors oui c’était grand voire très grand, honnêtement on n’a pas du en faire la moitié, il y avait énormément de monde, une vraie fourmilière ! En tous les cas, on a quand même super bien mangé dans un boui-boui, et on a acheté une connerie main à billes pour masser ahah Mais après, voilà, j’ai pas été émerveillée. C’est à voir c’est sûr, mais je ne pense pas non plus qu’on rate quelque chose. Il existe dans Bangkok d’autres marchés, à une taille incomparable certes, mais beaucoup plus agréables et sympathiques à mon sens.

Le petit parc à côté est bien sympathique en revanche 🙂 Mais déjà entre les allées extérieures du marché remplies de bouiboui ou de stands de tout et n’importe quoi, sans parler des allées intérieures, vous avez de quoi faire ! N’oubliez pas de négocier, on peut vite, trèèèès vite se faire arnaquer ! (comme partout à Bangkok en fait).

Il faut quand même noter que j’y ai mangé la meilleure omelette du séjour (j’adore les omelettes mais là c’était high level). Sur le coup je me suis dis « elle est bonne, on verra demain matin si elle l’est toujours autant », MAIS je n’ai pas été malade donc c’est qu’elle était vraiment bonne ahah.

Et après une bonne soirée à se balader de stands en stands, on est rentré dodo 😀

LA MINUTE CULTURE HAUT

  •  Le chatuchak market est ouvert depuis 1942.
  • Le nom de Chatuchak Market n’est utilisé que depuis 1987. Il était avant nommé Phahonyothin Market.
  • La tour de l’horloge du marché a été créée en 1987 à l’occasion des 60 ans du roi Bhumibol Adulyadej.

CHATUCHAK 1

CHATUCHAK 2

CHATUCHAK 3

CHATUCHAK 4

CHATUCHAK 5

CHATUCHAK 6

CHATUCHAK 8

CHATUCHAK 9

 

L’hôtel : Motley House

L’adresse : 35/17 Phayathai rd, thanonphayathai, ratchathewi, Siam, Bangkok, Thailand 10400

Le tarif : 24.8 euros soit environ 1000 baths / la nuit

Mon avis : Ne vaut pas son tarif du tout. Chambre privative oui (enfin d’une certaine façon) mais avec salle de bain commune. Le tout reste sommaire, la propreté c’est un peu comme ci comme ça, pensez aux casiers à chaussures, le personnel ne t’accorde pas véritablement d’attention si ce n’est aucune.

Donc on peut passer son chemin, si on est galère et que tout est complet aux alentours, on peut s’y poser une nuit.


Pour se rendre au Chatuchak Market :

Par le BTS : arrêt Mo Chit.

Par le MRT : arrêt Chatuchak Park.


A très vite pour de nouvelles aventures (a)

Tu as aimé cet article ? Partages le !

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

5 Comments

  1. Sonia says

    Coucou !
    Ahah ton article m’a fait bien rire !
    Tu as eu le courage d’aller à Chiang Mai en bus ? Tu as tout mon respect ! Jamais je n’aurai supporté ça, pas plus que le train d’ailleurs x).

    Ahhhhh le Chatuchak Market… Personnellement j’avais adoré ! C’est là-bas que j’ai trouvé mon bonheur niveau shopping ! Après je confirme il y a énormément de monde (c’est parce que c’est seulement le week-end).

    J’ai hâte de lire la suite de tes aventures \o/

    1. Marion - Civis Mundi says

      Coucou ! *mille ans plus tard aha* et oui on prend beaucoup les bus de nuit je t’avoue, économie d’une nuit d’hôtel et transport en prime 🙂 après je ne te cache pas que ça fatigue mais dormir dans le bus c’est faisable ! Le train pas testé du coup ^^

      Pour le chatuchak market après c’est comme partout, certains aiment d’autres moins ! Mais c’est cool si t’y as trouvé tout ton bonheur

      A très vite ! :p

  2. Laure says

    Ah Marion comme j’aime cette fraîcheur et cette spontanéité dans ton article ! Ça fais du bien et en plus ça change des autres carnets de voyage qui, je dois bien le dire, finissent par tous se ressembler !
    Merci pour cet élan d’humour et de bonne humeur, j’attends la suite avec impatience 🙂

  3. Mia says

    Oh comme j’aime voir ces photos… J’avoue que sur le coup, ça me rappelle le Vietnam où j’ai passé une partie de mon enfance, il y a quelque chose de très similaire entre Bangkok et Saigon… Ahah.
    Bel article en tout cas, merci à toi de nous faire voyager ! 🙂

  4. Jacob Mula says

    Un bien beau pays. Pour la prochaine fois je te conseille d aller dans le Nord de la Thaïlande c est magnifique. C est plus rural avec de magnifiques campagnes, paysages et temples. Pour le scooter tu savais déjà en conduire où tu as testé pour la 1ere fois là bas ?

Leave A Reply

Your email address will not be published.