Pole Dancer Stories (5) : Interview d’Elise.

La nouvelle interview est là ! Aujourd’hui je suis ravie de vous présenter Elise, propriétaire de deux écoles à Orléans et Montargis.

Peux-tu nous parler un peu de toi ?
Je m’appelle Elise Dauteau, j’ai 28 ans. Je suis passionnée de pole dance depuis plus de 4 ans. Je suis de Lorris un village entre Orléans (là où se trouve ma première école Pole Wellness Orléans) et Montargis (où se situe ma deuxième école Pole Dance Montargis).

Quand et comment as-tu commencé la pole ?
J’ai commencé la pole dance en 2012 avec Maya après que je l’ai appelée (ou plutôt harcelée tellement j’étais pressée) un dimanche après midi. J’ai tellement aimé que j’ai acheté ma barre seulement après mon deuxième cours et au bout de quelques semaines, j’avais décidé d’être professeur !
Qu’est-ce que la pole t’as apporté ?
Je pourrais dire tout ! Ça été un gros tournant dans ma vie ! Je recherchais un sport individuel où notre réussite ne dépend que de nous. En pole dance, c’est nous face à nous même ! NO PAIN NO GAIN comme certains disent, et ça j’adore. Je ne cherche pas à être meilleure que les autres mais à être le meilleur de moi même.
Mon corps a évolué aussi, je suis bcp plus musclée qu’avant. Et j’aime le sport ! (ça c’était pas gagné).
Mais je crois que ce que la pole dance m’a principalement apporté c’est une confiance en moi (ça non plus c’était pas gagné).

 

Comment expliques-tu ta passion et ton sport à un ou une non-initiée ?
Je leur donne tout de suite l’exemple de l’homme drapeau qui a gagné un des premiers Un croyable talent et celui de Simon Heulle.. Je peux ainsi leur expliquer ce qu’est vraiment la pole dance. C’est étrange mais dès l’instant où les gens savent que des hommes font de la pole dance, leur vision change.
Quels autres sports pratiques-tu ?
J’ai fait 12 ans d’équitation, mais désormais je ne pratique pas d’autres sports, si ce n’est de la muscu, de l’équilibre, bientôt du cerceau et de la danse.
Participes-tu à des compétitions ? Ou l’envisages-tu ?
Non pas de participation en vue mais nous aimerions en organiser une à l’école. Une compétition sans prétention pour le plaisir de se retrouver entre passionnées, affaire à suivre.
Tu es prof de pole. Comment as-tu été formée au métier ? Qu’est-ce qui fait selon toi qu’on est une « bonne » prof de pole ?
C’est ma prof qui m’a formée, elle a déjà formé beaucoup de professeurs dans les alentours.
Pour moi un bon prof de pole dance doit être généreux (en temps surtout), à l’écoute, disponible et passionné ! Il ne doit pas à tout pris vouloir qu’on le regarde ou qu’on l’admire, il doit être humble ; pour moi, aimer ses élèves et avoir une bonne remise en question.

 

Quel est le message et la philosophie de ce sport que tu souhaites transmettre à tes élèves ?
Les messages principaux seraient cohésion, entre-aide et confiance en soi.
J’aime l’état d’esprit de ce sport. C’est un sport individuel mais où la réussite de chacune est la victoire du groupe. Je cherche vraiment à ce qu’il y ait une vraie cohésion entre les élèves et ça marche plutôt pas mal. J’adore voir l’éclatement de joie et les applaudissements du groupe quand une élève a réussi une figure qu’elle a mis du temps à avoir. La pole dance n’est pas juste l’apprentissage de figures, on y vient aussi pour l’ambiance.
As-tu eu des moments de doutes, d’incertitudes ? Comment les as-tu surmontés pour continuer à poler ?
Oui, gros moments de doutes lorsque je me suis blessée aux épaules, car je pensais que c’était principalement dû à de mauvais placements et j’ai eu très peur de les avoir enseigné à mes élèves. Mais la raison était un peu différente, je ne me suis pas écoutée, je polais tout les jours du même coté et je me reposais rarement. J’ai donc rebondis et c’est fini ! Maintenant en plus de le répéter à mes élèves à chaque cours, je montre les figures des deux cotés et je m’écoute beaucoup plus.
Qui sont tes sources d’inspiration ?
Je dirais mes élèves. En fonction de leur envies ou ce qu’elles ont réussi ou non en cours, je vais réfléchir au cours suivant et l’orientation de mes cours.

 

Quelles sont tes figures préférées et celles que tu souhaites réussir un jour ?
J’adore le Pencil, le marlo signature et l’allegra. Je rêve de faire le Rainbow Marchenko (j’y travaille 🙂 )
Quels conseils donnerais-tu à un ou une débutante pour aider dans sa progression ?
De prendre son temps, de s’écouter et écouter les conseils qu’on peut lui donner. De faire des figures en fonction de son niveau et de ne pas brûler les étapes (même si la figure de nos rêves est magnifique, il faudra peut être plusieurs mois pour y arriver, donc il faut l’accepter et être patient).
Un dernier petit mot ? Ce paragraphe est à toi, tu peux y mettre tout ce que tu veux !
Ouiiii:) Si vous passez par Orléans, n’hésitez pas à passer nous voir ! Nous organisons tous les mois des training together, ouverts à tous, où la salle est en accès libre autant de temps que vous voulez. N’hésitez pas non plus à regarder régulièrement sur la page Facebook de Pole Wellness Orléans et celle de Pole Dance Montargis, les actualités, notamment la future compétition que nous sommes en train d’organiser ou les différents workshops. Au plaisir de vous rencontrer et merci à Marion de prendre sur son temps pour nous permettre de parler de notre passion commune.

(cliquez sur les images pour accéder aux sites des écoles)

elise 5 elise 4

 

Rejoindre Elise sur Facebook

Tu as aimé cet article ? Partages-le !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.