Pole Dancer Stories (6) : Interview de Graziella.

Bonjour 😀 Nous sommes dimanche, il est donc l’heure de l’interview de pole dancer ! Et nous accueillons Graziella 🙂


Peux-tu nous parler un peu de toi ?
Je m’apelle Graziella Aubert, j’habite à Clarensac un petit village à côté de Nimes (30). J’ai 27 ans, un chéri, pas d’enfant, je suis coiffeuse et j’ai un salon de coiffure. Ma page Facebook : Pole & spin – Pole dance coaching / Mon Insta : graziella_pole_danceur.

Quand et comment as-tu commencé la pole ?
J’ai commencé la pole dance en septembre 2014 : c’est une copine du collège qui me l’a faite découvrir, elle venait de créer son école . J’ai commencé par prendre un cours par semaine et j’ai très vite accroché. J’ai rapidement acheté ma propre barre pour pouvoir m’entraîner chez moi.

A quel niveau es-tu actuellement ? Plutôt pole sport ou pole art, exotic… Quel est ton domaine de prédilection ?
Je suis actuellement en niveau inter , mais j’ai changé d’école ( besoin de changement ). Je suis plutôt pole sport , je n’aime pas trop le sexy.

Qu’est-ce que la pole t’as apporté ?
La pole m’a aidée à surmonter un très gros échec sentimental, puis je suis devenue très accro à ce sport qui, du coup, ma fait avoir plein de déclics : je fait beaucoup plus attention à mon alimentation , j’ai arrêté de fumer. Sur le plan physique je me suis énormément affinée, j’ai maigri, et surtout je me suis musclée et assouplie . J’ai découvert une réelle communauté, et surtout tissé des liens avec des gens que je ne connaissais pas ou qui n’avaient rien à voir avec moi : mais notre passion commune nous a permis ce rapprochement .

Comment expliques-tu ta passion et ton sport à un ou une non-initiée ?
Je dirais seulement que quand on commence on développe une réelle addiction !!!! Et comme pour une drogue on ne peut pas s’arrêter !

Quels autres sports pratiques-tu ?
Je pratique la pole , du renforcement musculaire, et je cours ou fait du vélo les beaux jours.

Participes-tu à des compétitions ? Ou l’envisages-tu ?
Je n’ai jamais participé à une compétition mais en effet j’y songe. Il ne me manque que le cap à passer ! Lol

Tu es train de monter ta propre association sportive afin de donner des cours de pole dance. Comment l’imagines-tu ? Quel message et quelle philosophie de la pole souhaites-tu transmettre à tes élèves ? 
Je monte mon association dans le seul but de transmettre ma passion et de prouver à tous que quand on veut un peut ! grand, petit, gros, maigre, sportif ou non, seule la volonté compte.

As-tu eu des moments de doutes, d’incertitudes ? Comment les as-tu surmontés pour continuer à poler ?
Des moments de doutes non, mais des moments de frustrations oui. Comme quand tu bloques sur une figure plusieurs cours d’affilée, et que tu as l’impression qu’elle ne passera jamais. Ou certains cours où tu n’es bonne à rien lol. Mais ça passe vite quand tu réussis à débloquer cette fameuse figure. Puis je suis quelqu’un qui n’abandonne jamais.

Qui sont tes sources d’inspiration ?
Ma plus grande sources d’inspiration est Manuela Carneiro : elle regroupe force, souplesse, et légèreté ! J’adore ce qu’elle fait , j’adore sa créativité et sa personnalité ! J’ai la chance d’aller souvent à Antibes m’entraîner chez elle m’a permis de faire de très gros progrès. Je dirais aussi Karo Swen, Marion crampe, Félix cane, et Jenyne Buterffly.

Quelles sont tes figures préférées et celles que tu souhaites réussir un jour ?
Mes figures préfèrées sont le Marley, le Moon, le lunch box, le superman … J’en oublie certainement. Mes objectifs personnels sont le Batman, le Titanic, le broomstick : des figures que j’adore.

Quels conseils donnerais-tu à un ou une débutante pour aider dans sa progression ?
Ne jamais lâcher, et toujours en vouloir plus !

 

Tu participes à pas mal de workshops. Peux-tu nous en dire plus ? Comment ça ce passe généralement, l’ambiance, les cours, la proximité avec les grandes de la pole et avec les autres poleuses ?
Ca ce passe généralement toujours bien ! Les files sont toutes là pour la même chose, et généralement tout le monde s’aide même si on ne se connait pas ! On se corrige, on se marre ! On partage !!!! Avec les grands de la pole généralement ça ce passe toujours bien car je pense que la pole est avant tout un sport de partage.
Un dernier petit mot ? Ce paragraphe est à toi, tu peux y mettre tout ce que tu veux !
La pole a changé ma vie, ma façon de voir les choses, et j’espère vraiment que je saurais faire la même chose au sein de mon associations pour celles qui n’osent pas commencer pour diverses raisons ( surpoids, non sportive … Etc ). N’hésitez pas et essayez de suite !!! Vous ne pourrez plus vous en passer ! De plus la pole est une famille, et vous ferez de très belles rencontres.

Rejoindre Graziella sur Facebook

Tu as aimé cet article ? Partages-le !

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

Leave A Reply

Your email address will not be published.