La remise en question de la blogueuse ; She’s back on track Lalalaaaa

Hello 🙂

Vous pensiez que j’avais disparu de la circulation ? Et bah nooon 🙂 J’ai juste pris le temps de me perdre dans quelques rues ici et lĂ  histoire de rĂ©flĂ©chir sans trop m’y casser la tĂȘte non plus, au nouveau chemin que prendrait le blog. Ce petit nom de domaine en .com c’est mon exutoire, mon punching ball : un coup je l’adore il me fait un bien fou, l’autre coup je le dĂ©teste et j’ai envie de tout envoyer valser. Le problĂšme ? C’est moi.

Pour celles qui me connaissent un peu, ça ne sera pas une grande nouveautĂ© : je suis une ULTRA perfectionniste. Une vĂ©ritable espĂšce de psychopathe de la perfection, du boulot carrĂ© nickel irrĂ©prochable. Quand ça va pas droit, j’ai la moutarde qui me monte au nez, les cheveux qui se dressent sur ma tĂȘte (mon boulot m’a appris Ă  garder le sourire dans ces moments lĂ  et Ă  fumer une clope – L.O.L). Ca s’applique Ă  tout ce qui me tient Ă  coeur dans le sens du « projet », de l’accomplissement de quelque chose : mon mĂ©tier, mes projets tiers … mon blog.

Je suis aussi de nature Ă  m’impliquer Ă  28 milliards de pourcents quand je me lance dans un truc qui me motive et qui me plaĂźt. En fait je m’y mets corps et Ăąme, et surtout je me mets une pression de dingue comme si ma vie en dĂ©pendait.

Et cette façon d’ĂȘtre c’est Ă  la fois mon moteur et ma pĂ©dale de frein (ma voiture est aussi mon sas de dĂ©compression d’oĂč la superbe mĂ©taphore ahah). Au bout du compte je perds tout plaisir Ă  faire la chose. Et la motivation diminue. Et mon implication aussi. Alors je culpabilise parce que je dĂ©teste laisser tomber tout ce pour quoi j’ai travaillĂ©. Puis j’essaie de m’y remettre. Et je mets la barre encore plus haut qu’elle ne l’Ă©tait dĂ©jĂ . Et ça recommence.

Ces traits de caractĂšre ce sont extrĂȘmement accentuĂ©s quand j’ai commencĂ© Ă  bosser Ă  18 ans. Je suis rentrĂ©e directement en hĂŽtellerie, pas de diplĂŽme dans le milieu si ce n’est mon bac L et une envie de bien faire les choses. Et j’ai cravachĂ©. CravachĂ©. CravachĂ©. A pas encore 19 ans mon ancienne directrice me faisait des minis formations sur ses stratĂ©gies de vente. A 20 ans c’est moi qui Ă©tablissait les tableaux de yield pour le nouvel hĂŽtel oĂč j’Ă©tais. Sur mes shifts (mes heures de boulot) je faisais le double de taf que n’importe qui au mĂȘme poste et mĂȘme salaire que moi (je ne me jette pas des fleurs ceci dit, mais *merde* ça fait quand mĂȘme du bien de ne pas discrĂ©diter son propre boulot de temps en temps). J’ai finis par devenir assez carriĂ©riste et une autodidacte assumĂ©e qui considĂšre ne pas avoir besoin du systĂšme scolaire pour apprendre (c’est pas grĂące Ă  l’Ă©cole que je suis devenue bilingue hein…).

L’hĂŽtellerie c’Ă©tait et c’est toujours au fond un peu l’une de mes passions. Parce que j’ai toujours considĂ©rĂ© que j’effectuais un mĂ©tier de perfection. Parce que je suis lĂ  pour vendre du rĂȘve au client. Pour qu’il ait l’impression que tout est simple et fluide, que les problĂšmes qu’il peut Ă©ventuellement rencontrer n’en sont finalement pas. Mais on ne va pas se mentir, psychologiquement et physiquement ça peut vite devenir harassant.

Et quand j’ai commencĂ© ce blog ça a Ă©tĂ© un renouveau. Une petite nouveautĂ© dans ma vie, une petite bulle de fraĂźcheur dans une pĂ©riode oĂč le boulot m’avait anĂ©antie. OĂč on m’a promis, fait espĂ©rer, fait cravacher encore encore ENCORE et oĂč je suis tombĂ©e de haut. Mais genre j’ai glissĂ© de la falaise et je me suis scratchĂ©e comme une crĂȘpe. Un plat phĂ©nomĂ©nal.

Alors qu’au boulot j’apprenais Ă  ne donner que la main et non plus le bras, les deux jambes et les orteils, je m’imposais une pression supplĂ©mentaire Ă  ce qui devait ĂȘtre mon plaisir. Un thĂšme prĂ©cis, des jours prĂ©cis, des heures prĂ©cises … J’ai toujours Ă©cris, sur tout et n’importe quoi, collectionnĂ© stylos et carnets, alors ce blog c’Ă©tait un peu l’Ă©vidence mĂȘme. Mais pas comme ça.

Une ligne Ă©ditoriale tu auras (ou pas).

Surtout ou pas en fait. Maintenant tous les conseils de « c’est super important une ligne Ă©ditoriale rĂ©flĂ©chis-y bien », moi je leur dis PROUT. J’ai essayĂ©. De tout mon coeur j’ai essayĂ©. « J’adore la pole et j’ai plein de voyages Ă  raconter » : voilĂ . Non mais en fait poulette t’as pas compris que t’allais pas avoir envie de parler de pole toutes les semaines, que t’allais pas avoir envie de parler de techniques et figures, et pas non plus tout le temps envie de poster des articles de voyage (et beh non je ne me suis pas dis ça 😀 ). Puis y a les envies aussi qui Ă©voluent au fil du temps.

La vĂ©ritĂ© c’est que j’ai envie de parler de tout. Que mon blog soit un vaste bordel de ce que je suis. J’ai parfois envie de faire des articles courts juste pour raconter des conneries, partager des comptes instagram qui sont jolis. Parfois j’ai envie de faire des pavĂ©s supra philosophiques en trois parties et sous parties. Et puis parfois j’ai envie de faire des photos book de voyages, des haul de mes achats Ă  Sephora … En fait j’ai envie de faire plein de trucs mais je le fais pas parce que je me dis « t’es pas blogueuse beautĂ© alors non » – « t’es pas blogueuse jesaispaskoi alors non ».

Mais voilĂ , au bout d’un mois de rĂ©flexion c’est dĂ©cidĂ© : je suis une blogueuse en bazar. Et peut-ĂȘtre qu’un jour je me spĂ©cialiserai dans un truc. Mais lĂ  non. J’ai envie d’y aller comme l’envie me pĂšte. Plus sereinement. Je garde toujours au fond de moi ce besoin de faire les choses bien parce que c’est ce qui m’anime MAIS sur des sujets et Ă  un rythme qui me conviennent.

Qui vivra verra j’ai envie d’te dire.

(ce gif c’est juste pour le fun aha)

Bref. Tout ce pavĂ© pour vous dire que je ne vous dis pas (youyou) que je suis de retour. Parce que si j’ai pas envie de poster la semaine prochaine je ne le ferai pas. Je ne vous dirai pas non plus que je compte poster tel jour ni tel jour, faire des articles spĂ©ciaux tous les dimanches ou jeudi parce que j’en sais rien pour l’instant. J’ai besoin de me recaler sur ce blog, tranquillement, sans stress. Mais une chose est sĂ»re, on se revoit bientĂŽt 🙂 – et je sais pas de quoi je parlerai mais ça me plaira de le faire 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

You might also like

24 Comments

  1. Captain Rawr - Frigate and Forest says

    MĂȘme chose chez moi, pourquoi se contenter d’une chose alors que l’infini est possible? C’est aussi beaucoup plus riche, vachement moins rĂ©pĂ©titif. Vive les joyeux brics Ă  bracs!
    C’est marrant j’allais aussi Ă©crire un article sur le surinvestissement que je peux avoir quand je me lance dans un truc. Comme ma ma nouvelle frĂ©gate, toute fraĂźche, puis hier grosse introspection et remise en question, il faut que ce blog reste un plaisir, hors si il y a pression il y a rarement de bien-ĂȘtre. Alors Ă  la place de tout terminer Ă  la hĂąte comme je l’avais prĂ©vu je suis lĂ  en train de traĂźner de blog en blog en me disant, step by step, le monde ne s’est pas fait en un jour, autant prendre son temps!
    Enfin soit, t’as bien raison de varier 🙂
    Bien Ă  toi,
    Captain Rawr – Frigate and Forest

  2. Louise says

    Article trÚs intéressant !
    Je me retrouve carrĂ©ment dans ton article dans le sens oĂč, pareil que toi, je n’ai pas envie d’avoir une ligne Ă©ditoriale, je n’ai pas envie d’avoir un planning parfait de « Mardi : nouveau look, mercredi : tel article, dimanche : tel article » et m’y rĂ©pĂ©ter chaque semaine ! J’ai envie d’aller lĂ  oĂč le vent me mĂšne, de poster quand l’envie et le temps me prend !
    Et je pense que cela n’est pas du tout dĂ©rĂ geant, au contraire tu prendras plus plaisir Ă  poster parce que tu en as envie, et non parce que tu es obligĂ©e car on est tel ou tel jour !
    Bref, on partage le mĂȘme avis, c’est assez rassurant je trouve hihi
    Passe une bonne journée Marion,
    Louise

    http://www.crossedfingers.fr

  3. Jill est une fille says

    J’aurai pu Ă©crire cet article, vraiment. Je suis comme toi, je fais les choses Ă  fond quand je suis motivĂ©e, je suis capable de passer mes jours et mes nuits Ă  me creuser la tĂȘte sur un projet qui me tient vraiment Ă  cƓur et c’est exactement ce que je suis en train de faire concernant mon blog. J’y passe des heures Ă  Ă©crire mes articles, perfectionner mon design et au bout du compte je ne suis jamais pleinement satisfaite, il y a toujours un truc qui ne va pas comme il faut, bref, je me fatigue toute seule je crois. Mais bon comme je suis du genre trĂšs trĂšs coriace (je ne suis pas taureau pour rien hĂ©hĂ©) je ne me lasse jamais de le faire, c’est ça le pire xD

  4. Zeliland says

    J’ai bien aimĂ© ton article ! Je suis au boulot et j’ai fait traĂźner ma paperasse pour le lire ! Je suis entiĂšrement d’accord. On lit partout des conseils pour avoir un blog performant, il faut avoir une ligne Ă©ditoriale, faire ceci ou cela… comme tu l’as dit personne n’a envie de passer sa vie Ă  parler de la mĂȘme chose. Enfin si peut ĂȘtre mais il faut une bonne dose de passion ou d’inspiration. Moi mon blog est un blog fourre toi comme on dit. Parce que je suis une personne complĂšte, qui aime se maquiller mais aussi sortir et voyager. Ce blog est le reflet de ce que je suis, et je ne suis pas qu’un contouring ou un bouquin . Donc si tu as envie de parler de tout, je t’y encourage vivement ! Et tant pis pour la ligne Ă©ditoriale !

  5. Jessica says

    En lisant ton article, je me suis toute suite reconnue! J’avais commencĂ© un blogue sur la photographie il y Ă  deux ans, et je me sentais « coincĂ© » lĂ  dedans! À l’Ă©poque, mon blog s’apellait « Expositionsphotographie », donc difficile de parler d’autre sujets, j’ai essayĂ© puis… Je trouvais cela bizarres… Parler de beautĂ©, de cuisine, de culture… Je ne me sentait inconfortable dans cela… J’ai abandonnĂ© ce blogue… Parce que qu’il me rendais malheureuse… Un an plus tard, je me suis lancer dans l’aventure « October 25th » ou j’y parle de tout ce que j’ai envie! Puis je me dit, sinles gens aiment pas ma facon de faire, libre Ă  eux de quitter…

  6. Laure says

    Ah enfin un nouvel article, je me languissais de pouvoir te lire ! (Bien que fil rss ne se soit pas mis Ă  jour… Bizarre !) bref, j’aime mieux savoir que tu prends du plaisir pour ta passion, c’est quand mĂȘme plus fun que d’en sortir toute dĂ©goĂ»tĂ©e… Rien ne mĂ©rite ce sort et surtout pas ta personne, parce que la passion, c’est un peu la vie. Ton blog c’est chez toi, tu y fais bien ce que tu veux car tu ne pretend rien, tu as juste envie de te faire plaisir ! C’est drole car j’ai eu cette discussion hier avec Arnaud, concernant le blog, mon blog en vrai. Pour l’instant c’est facile de ne parler QUE de voyages car c’est Ă  ça que ressemble ma vie mais quand on rentrera et que je sortirai, que je rĂ©amĂ©nagerai dans un appartement, quand je retournerai faire mes courses etc je sui sure que j’aurais aussi envie de parler de toutes ces autres choses que j’aime et qui m’intĂ©resse (la bouffe, le mode de vie, la culture) mais que je mets de cĂŽtĂ© en ce moment parce que ma vie n’est pas normal. A ce moment je fais quoi ? Onpartquand ses diversifiera ? Ou je crĂ©erai un autre blog pour pouvoir en parler ? Peut importe mais en tout cas, je ne me briderai pas pour Ă©crire ça c’est certain !

  7. tania says

    je crois qu on se pose toutes la question Ă  un moment donnĂ©. Je suis toute nouvelle dans la blogosphĂšre et un moment j’ai commencĂ© Ă  trop regarder les chiffres qui sont bas , Ă  me poser des questions.. Sur les sujets pas de doutes, j’ai un blog voyage & lifestyle, pas de pb j assume mais je n Ă©tais pas sur si ce que je Ă©crivais plaisais aux lecteurs. Que est ce qui leurs plaisaient pas . C est difficile quand tu dĂ©butes de savoir. Et puis j’ai dĂ©cidĂ© d arrĂȘter de me poser trop de question. Qui vivra verra. J’adore raconter mes voyages alors je continue. Rome ne s est pas fait en un jour. J’arrĂȘte de comparer mes chiffres aux autres. On fera le bilan dans quelques moi. Je continue Ă  m’amuser , c’est l’essentiel. Ce n’est pas mon mĂ©tier, ma vie n’en dĂ©pend pas. MĂȘme si j’essaie de faire au mieux plus de questions mĂ©taphysiques !!!

    Surtout concentres toi sur tes envies !!

    Bonne soirée

  8. Daphné says

    Je suis comme toi, je n’ai pas envie de me donner un domaine prĂ©cis donc j’en explore pleins. Si le lundi j’ai envie de faire un article sur une recette de gĂąteau au chocolat je ferais une recette de gĂąteau au chocolat et si le dimanche je veux faire une playlist alors je ferais une playlist. Je touche c’est ça que j’aime dans le blogging c’est qu’on n’est pas obligĂ© de se donner une activitĂ© particuliĂšre, je sais que je ne pourrais pas car je serais vite en manque d’inspiration ou pire je tournerais en rond. Je me rends compte que je ne suis pas bizarre et que je ne suis pas seule et ça me rĂ©conforte.

    Pressée de te lire de nouveau bisous !

  9. sonia says

    Prends ton temps, il ne faut pas se forcer « Ă  tenir son blog » avec des publications tout le temps et Ă  heures prĂ©cises. Moi personnellement j’aime bien publier le lundi, mais si j’en ai envie je le fais un autre jour. J’aime explorer diffĂ©rents domaines Ă©galement.
    Fais comme tu le sens mais au final on sera toujours lĂ  pour te lire :).
    Des bisous

  10. Comme on est says

    Coucou 🙂
    DĂ©jĂ  je suis super contente que tu sois revenue car j’ai dĂ©couvert ton blog au moment oĂč tu l’as arrĂȘtĂ© ^^ Pas simple… Sinon comme toi je n’ai pas de niche ou de ligne Ă©ditoriale et je le vis bien. Je pense que le blog c’est avant tout un jardin Ă  nous, un moyen d’expression, une passion. Et si on a uniquement cette envie d’avoir un blog parfait c’est dommage on perd l’envie de le faire pour nous. Un blog doit ĂȘtre Ă  notre image c’est ça le plus important !

  11. Claire Latour says

    Personnellement je pense qu’on passe toutes au moins un jour par cette phase! Je trouve que le blog doit rester un plaisir, avant je me forçais Ă  respecter des dates de publication rĂ©guliĂšre maintenant j’Ă©cris quand ça me dit sans me forcer !

  12. jenstyle says

    contente que tu n’es pas arrĂȘtĂ© car j’aime beaucoup ta maniĂšre d’Ă©crire!
    puis je pars du principe ou on fait ce qu’on veut et comme on le ressent car a la base c’est un partage certes mais aussi une passion et notre univers, notre libertĂ© d’expression alors on est pas obligĂ© de s’enfermer entre «  » dans un thĂšme surtout si tu souhaite parler de pleins de choses ! chacun son style et sa plume! mais je te comprends car moi aussi je suis passĂ©e par la et je pense que sa reviendras, c’est le blues de la blogueuse ( nous voulons faire bien) c’est humain 😉
    bisous

    Jen de http://jenstyle001.blogspot.fr

  13. Loin d'ĂȘtre belle says

    Coucou ! Le principal c’est que tu fasses ce que tu veux et quand tu veux. Pour ce qui est cĂŽtĂ© Perfectionniste je suis pareille mais avec mon blog uniquement sur la mise en forme et le contenu de mes articles. C’est le principal Ă  mes yeux 🙂

    Chloé

  14. Lapetitepolak says

    Coucou 🙂
    Tu as tout Ă  fait raison de ne poster que quand tu en as envie et ce que tu as envie de poster. AprĂšs tout, un blog on le fait avant tout pour soit et pas forcĂ©ment pour les autres. Et puis si tu t’Ă©tais forcĂ©, je crois que le lectorat l’aurait remarquĂ© et n’accrocherait pas.

  15. Aude says

    La restauration et l’hĂŽtellerie c’est Ă©galement ma passion premiĂšre, je conçois que c’est une passion qui fini par avoir ta peau… J’ai laisser Ă©normĂ©ment de plumes Ă  bosser comme une Ane …(Je sais les Ane non pas de plume mais bon..) j’ai du laisser cette passion de cĂŽtĂ© pour m’occuper de ma fille handicapĂ©e… Et j’ai eu le temps long.. Quand on passe Ă  un rythme de dingo Ă  etre Ă  la maison…ben c’est chaud de la nouille, alors j’ai creer une chaĂźne YouTube et un blog… Parce que j’avais toujours eu envie de faire ca… Et comme je suis Ă  domicile pourquoi pas ce lancer… Et j’ai voulu me mettre un rythme imposer et patati patata, Et puis j’ai dit crotte… D’autant plus que j’ai voulu « m’imposer » une catĂ©gorie et enfaite ca me convient pas je suis en totale rĂ©flexion lĂ  dessus parce que j’ai cette sensation, comme toi, d’ĂȘtre une blogueuse de bazard… Lol tu as trouver le bon thermes … Il faut savoir s’Ă©couter.. Nos blog sont nos loisirs et nos petits bĂ©bĂ©s, alors faut le faire sans stress
    A bientĂŽt
    Bises

  16. Coco B. says

    Coucou. Post vachement intĂ©ressant. Ça me parle. Merci pour ce partage et je te souhaite plein de bonnes choses

  17. Floriane lov'in it says

    J’avais lu ton article et je n’avais pas pris le temps de commenter donc c’est chose faite. L’essentiel c’est de te faire plaisir, et ça ne peut faire que plaisir Ă  tes lecteurs. Le blog est un Ă©chappatoire surtout pas une prison. Bon courage.

  18. Marllabas says

    Je crois qu’on est nombreuse dans ce cas la actuellement, moi pareil je suis dans la mĂȘme phase que toi, j’ai du mal Ă  me tenir a mon blog, surement l’effet des vacances et de la chaleur on a plus envie de sortir ! L’hiver on est plus en mode cocoon et le pc portable ça nous rĂ©chauffe bien les cuisses 😛

  19. barbatrucs says

    Je pense que c’est pas trĂšs important d’avoir un blog fourre-tout, c’est justement ce qui fait qu’il nous ressemble ! Sinon cĂŽtĂ© travail je suis comme toi je sais pas m’arrĂȘter et je manque de recul. Mais bon ça viendra avec le temps, il faut rester positif 🙂

  20. Julie lit au lit says

    C’est ton blog et Ă  mon avis, tu en fais ce que tu veux! On se fait toujours donner des conseils sur la ligne Ă©ditoriale. Je crois que le meilleur des conseils, c’est d’avoir du plaisir dans ce qu’on fait! J’ai bien hĂąte de voir sur quoi vont porter tes prochains textes!

  21. Vampaiaa says

    Coucou ma petite Marion 😀

    Je suis d’accord avec toi Ă  10000% en ce qui concerne la ligne Ă©ditoriale, au moment oĂč on signe pour son blog on signe pas pour avoir un thĂšme et basta. Combien de blogueuse lifestyle se sont reconvertis en beautĂ©, ou l’inverse ou on dĂ©cidĂ© de faire les deux? Si j’ai envie de parler de cinĂ©ma et de vous caser entre deux une recette de pĂąte carbo c’est mon problĂšme j’ai envie de dire XD

    On apprend mieux Ă  connaĂźtre une blogueuse quand son blog est un fourre-tout plutĂŽt que l’inverse, et ça Ă©vite de nous lasser, personnellement il y a des blogueuses mode que j’adore mais j’en ai marre de toujours les voir se pavaner devant l’objectif ahah

  22. Voguidor donna says

    Coucou,

    Bon retour parmi nous!!! Oui tu as raison de faire ce que tu veux!!! Je dĂ©teste devoir catĂ©goriser les blogs. Ils doivent ĂȘtre le reflet de notre personnalitĂ© 😉 alors continue Ă  ĂȘtre toi, sans aucune pression. Un blog doit rester un plaisir.

    Hate de lire tes prochains billets
    Bises
    Donna

  23. Marion says

    Ne JAMAIS se mettre de pression. Ceci doit ĂȘtre un plaisir avant TOUT 😉

  24. Alexandra says

    Je me reconnais tellement dans cet article, de l’hĂŽtellerie aux voyages, au foutoir… En ce moment, j’ai la petite remise en question, justement. J’aime mon blog, mais j’ai plusieurs doutes. Je me dis que ça va passer. En tout cas, belle continuation.
    Et, comme tu l’as dĂ©couvert par toi-mĂȘme : poste ce que tu veux, quand tu veux ! 🙂

Leave A Reply

Your email address will not be published.